Textes sur ma peinture

par Roland Buraud

La bouche d'ombre

Cette peinture des corps, comment, maintenant, la peindre ?

5 avril 1994 : jour de pluie. Surtout ne pas travailler aujourd’hui. Tu plongerais dans la couleur. Réserve le noir à la lumière, et l’immobile au geste, et le geste à la quête des formes. Perdues. Garde le lourd au léger, et qu’il pèse de toute l’absence des chairs touchées… Mais par qui ?

 

Loin derrière, j’imagine encore, en deçà des débris de l’intime, les restes des siècles où la vérité se tenait au centre du tableau. Nostalgie ?

 

Deux panneaux s’accolent par la tranche comme si, de ce centre-là, j’attendais encore que s’ouvre – ou souffre ? – et se referme la bouche d’ombre.

 

 

Catalogue MAC 2000, 1994

 
  • Instagram
  • Facebook Social Icône

©2020 par Etienne Buraud